Expériences

Notre atout maître, nous l’avons joué vis-à-vis de la Fédération nationale Handi-Cheval dont la présidente a créé le métier d’équicien(ne) reconnu par l’État en 2014 et correspondant, à la lettre, à l’action que nous conduisons au sein d’AME ; le diplôme ouvrant la voie à ce métier, décerné par le centre ressource Équit’Aide de la FNHC, pouvant être obtenu par validation des acquis de l’expérience, votre présidente, répondant à tous les critères exigés, a déposé un dossier en ce sens début décembre…en plein Salon du cheval et période de fêtes…l’absence de nouvelles n’est donc pas encore trop inquiétante. D’autant que nous constituons un cas un peu à part ayant déjà franchi toutes les étapes (au nombre de 5) du cursus requis pour l’obtention de ce diplôme. Il nous faut préciser qu’AME n’aura pas à supporter pas le poids financier lié à l’obtention de ce diplôme, si tant est que notre dossier soit jugé recevable ; les coûts seront assumés sur les deniers personnels de votre présidente. Compte tenu du travail déjà accompli au sein d’AME, nous avons parallèlement sollicité un agrément pour notre association de la part de la FNHC. Il s’agit là d’un enjeu majeur pour Animal Mieux Être qui constituerait alors la première structure d’équicie à être homologuée par Handi Cheval dans les Pyrénées orientales. Ne reste plus qu’à espérer une issue positive !